Transpiration excessive

La transpiration excessive est une production en trop de sueur. Elle peut être généralisée ou localisée. Concernant ce dernier cas, elle attaque surtout les pieds, les mains, le visage, le cuir chevelu et les aisselles. Les glandes sudorales sont à l’origine de la production de la sueur. Celles-ci sont composées par les glandes eccrines et les glandes apocrines. Ces glandes attendent la commande de la part de l’hypothalamus pour produire telle ou telle quantité de sueur. Il faut savoir que l’hypothalamus se situe dans le cerveau. C’est pourquoi, le système nerveux sympathique réagit plus ou moins grave lorsqu’on est en état de stress ou d’anxiété.

Ce qu’il faut savoir sur l’hyperhidrose

Il existe de nombreuses croyances populaires et idées reçues concernant la transpiration excessive. Il est alors temps d’éclaircir un peu le sujet. Le fait de s’épiler ou se raser n’influence en aucun cas la production de sueur par les glandes sudorales. Toutefois, cela atténue massivement les odeurs dégagées par les aisselles. Les poils favorisent la prolifération des bactéries responsables de la mauvaise odeur qui vient avec la sueur. Transpirer ne rime pas toujours avec odeur. On a tendance à croire que plus l’on transpire, plus l’on dégage de mauvaises odeurs. Il est à préciser que la sueur est faite avec de l’eau et du sel. Donc, elle est tout à fait sans odeur. Elle devient uniquement odorante le moment où elle est en macération avec les bactéries. Par ailleurs, les déodorants et les antitranspirants ne sont pas les mêmes. Les premiers, comme leur nom l’indique, aident à stopper la production excessive de sueur. Ils contiennent toujours des sels d’aluminium pour resserrer les pores et bloquer l’émission des sueurs. Les secondes pour leur part servent à tuer les bactéries responsables de la mauvaise odeur. Ils contiennent même des parfums pour se sentir bon tout au long de la journée. Ceci n’empêche en aucun cas l’existence de produits qui sont à la fois déodorants et antitranspirants. Certaines personnes l’ignorent, mais l’alimentation joue un rôle important dans la transpiration. Ceux qui modifient la chaleur corporelle excitent les glandes sudoripares à produire plus de sueur pour permettre au corps de se rafraîchir. Il s’agit de l’alcool, les boissons trop chaudes ou trop froides… Les épices en outre favorisent l’odeur nauséabonde de la sueur.

Les éventuelles causes de la transpiration excessive

Le stress est l’un des éléments qui déclenchent la transpiration excessive. Lorsqu’on est dans un état émotionnel extrême, les glandes sudoripares sont surexcitées. Cela leur pousse à produire plus de sueur que d’habitude. Les troubles hormonaux sont également des facteurs qui favorisent l’hypertranspiration. C’est pourquoi celle-ci atteint surtout les femmes en ménopause et les adolescentes. Sinon, elle peut être liée à des pathologies plus graves comme l’hypoglycémie, le diabète, l’hyperthyroïdie et l’infection. On affirme également que la transpiration excessive peut être héréditaire dans certains cas. Par ailleurs, il peut se déclencher pendant le sevrage en alcool ou encore en drogue.

Comment agir contre la transpiration excessive

A chaque problème sa solution ! Cependant, pour attaquer de façon positive ce phénomène, il faut se concentrer sur ses causes. Lorsque votre transpiration est due par le stress ou d’autres émotions, vous devez éviter l’exposition à des situations stressantes. Aussi, il faut suivre des thérapies comportementales et cognitives. En bonus, vous pouvez suivre des séances de relaxation et de sophrologie. En outre, si votre transpiration est causée par une maladie, le seul moyen de s’en débarrasser est de commencer par soigner ladite maladie. Quelle que soit la cause de l’hyperhidrose, vous pouvez faire recours à des solutions plus simples. Celles-ci ont été choisies pour stopper la surproduction de sueur et pour éradiquer les mauvaises odeurs. Vous pouvez vous procurer des produits surfaits aux supermarchés ou chez les pharmacies. Sinon, il est possible de confectionner soi-même des solutions naturelles. Appliquez par exemple de l’aloe vera, du jus de citron, du bicarbonate de soude sur les parties à traiter. Vous pouvez également frotter ces dernières avec une pierre d’alun mouillée, de la rondelle de concombre ou de tomate…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *