Comment se manifeste la sudation nocturne ?

La sudation nocturne n’est pas difficile à reconnaître. Comme son nom l’indique, il survient la nuit, et ce, subitement. En quelques instants seulement, vos vêtements, vos draps et vos couvertures seront complètement trempés. La manifestation est la même qu’avec l’hyperhidrose, car il s’agit d’une transpiration excessive plutôt généralisée. À la différence de l’hypersudation, la sueur nocturne peut être causée par des troubles plus profonds. En effet, les glandes sudoripares responsables de la production de sueur travaillent le jour et c’est à ce moment qu’elles peuvent être aussi hyperactives. La nuit, ces glandes sont en repos. Les causes de la sueur nocturne peuvent être nombreuses. Elles peuvent être des facteurs extérieurs ou intérieurs.

  • La sueur nocturne est dite bénigne lorsqu’elle est due par l’environnement de la chambre. Lorsque la température de la chambre est trop élevée ou trop froide, tout le monde peut être sujet à une sueur nocturne. La matière de vos vêtements peut en être également l’origine. Il faut toujours préférer les pyjamas, les draps et les couvertures en fibre naturelle à ceux en fibre synthétique.
  • Comme on le sait tous, les troubles hormonaux provoquent une transpiration excessive. Dans certains cas, elle peut se transformer même en sudation nocturne. Les glandes sudoripares produisent plus de sueur lorsque le taux d’hormone est trop élevé ou trop bas. Ce cas concerne le plus les femmes en ménopause, en périodes prémenstruelles et menstruelles et à la puberté.
  • Le stress n’a jamais été bon pour la santé. Il engendre facilement la sueur nocturne. Et il en est de même pour les situations post-traumatiques, les cauchemars et tout état d’âme en sensation de mal-être. Des séances de relaxation sont alors conseillées avant le coucher.
  • Le trouble de l’organisme peut également affecter l’activité des glandes sudoripares. Ce cas survient lors des périodes de sevrage en médicament, en alcool, en drogue et en tabac.
  • Certains aliments trop épicés et alcoolisés sont également à l’origine de la sudation nocturne. La sueur nocturne apparaît surtout lorsque vous mangez certains de ces aliments le soir au repas.
  • Dans des cas plus graves, la sudation nocturne peut être associée à des pathologies comme la thyroïde, l’apnée du sommeil, la leucémie, le cancer, le SIDA et les infections. Il est alors recommandé de consulter un médecin si vous souffrez de sueur nocturne puisqu’on ne sait jamais si la cause peut être plus grave.

Comment éviter la sueur nocturne ?

Prévenir est toujours mieux que guérir. Donc, pour commencer il faut prendre quelques précautions et adopter de bonnes règles de vie pour l’éviter. Alors, évitez toutes les situations qui peuvent vous frustrer. L’anxiété, la peur, le stress et la colère peuvent vous amener facilement à la sudation nocturne. Ce n’est pas tout, ces états émotionnels vous conduisent certainement à émettre des odeurs nauséabondes avec votre sueur. Il en est de même avec les nourritures épicées surtout à l’ail et aux oignons. La caféine, les boissons alcoolisées, le sucre blanc, les graisses saturées présentes dans les viandes et les margarines, les conserves acides au citron, au vinaigre ou encore à la tomate sont tous à proscrire.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *